INTERPRÈTES INTERPRÉTARIAT TRADUCTEUR TRADUCTION

SIMULTANÉE – CONSÉCUTIVE ?

Au pays des langues vivantes, le vocabulaire pour désigner les professionnels dont l’activité est d’établir un pont entre les cultures est riche, varié…

« traduction simultanée » est le terme qui désigne le service d’interprétariat donnant aux échanges internationaux une fluidité optimale. Des conférences, discussions, débats prévus pour durer trois heures durent effectivement trois heures car les interprètes traduisent  quasiment en même temps que l’orateur et les participants écoutent la traduction dans un casque audio.

À ne pas confondre avec la « traduction consécutive ». Comme son nom l’indique l’orateur parle quelques minutes pendant lesquelles l’interprète écoute et prend des notes. L’orateur s’interrompt et l’interprète traduit à haute voix ce qui avait été dit, et ainsi de suite. Les interruptions répétées de l’orateur pour laisser l’interprète intervenir ont pour effet de doubler le temps des  échanges.

La technique est recommandée pour des interventions de courte durée, un discours de bienvenue ou éventuellement des échanges dans un contexte où le temps n’est pas compté.  

UN TRAVAIL DE GRANDE CONCENTRATION

Souvent installé dans une cabine ou dans un endroit en retrait de la salle, l’interprète assurant une « traduction simultanée » est mentalement « branché » en permanence sur l’orateur.

Il traduit la phrase qui vient d’être formulée en même temps qu’il écoute la suivante. Un peu acteur il épouse également les émotions de l’orateur. Quand celui-ci s’enthousiasme, il s’enthousiasme, quand il s’interroge, son ton devient interrogatif, quand il devient lyrique, il lui emboîte le pas sans hésiter.

Ce travail exige une intense concentration. Pour maintenir ce niveau de concentration, dans les conférences, congrès ou colloques internationaux, les interprètes installés souvent dans des cabines isolés, doivent se relayer environ toutes les demi-heures.

OUVERTURE D’ESPRIT TOUS AZIMUTS

L’interprète de conférence n’a pas seulement une bonne connaissance linguistique du langage de tous les jours comme chacun peut l’expérimenter lors de déplacements de tourisme. Son métier est quelque peu plus complexe.

Lundi il travaillera dans un congrès où des géologues débattent avec d’autres géologues sur les schistes bitumineux, mardi il sera avec des informaticiens parlant avec d’autres informaticiens de l’IA et l’IOT, mercredi il traduira une conférence de juristes sur le droit européen de la concurrence, jeudi il sera à une réunion de ministres des affaires étrangères etc. Certains ajoutent des spécialités avec des qualifications spécifiques : médecine humaine ou vétérinaire, physique nucléaire etc.

A chaque congrès ou symposium spécialisé un travail de préparation spécifique est nécessaire.

Le professionnel qui assure cette fonction a la qualification d’interprète de conférences. Il travaille en premier lieu pour les conférences internationales, à l’ONU, à la Commission Européenne, à l’OMS, à l’UNESCO, pour les chefs d’état et de gouvernement, au Parlement Européen et dans les grandes institutions ainsi que pour les événements organisés par les entreprises du secteur privé.

BILINGUE DEPUIS L’ENFANCE

La plupart des interprètes ont grandi dans un milieu bilingue et ont suivi un parcours universitaire très sélectif  pour accéder à ce métier. Deux écoles à Paris sont réputées pour leur formation de niveau M2. Au total moins d’une trentaine d’interprètes de conférences sont diplômés par an toutes combinaisons de langues confondues : anglais, allemand, espagnol, italien, japonais, chinois, arabe, hébreu, etc.

VOCABULAIRE

Dans le langage courant on désigne facilement l’interprète en disant le traducteur, la traductrice. Pour le puriste la traduction est écrite, l‘interprétation est orale. Et pourtant le terme le plus communément admis est traduction simultanée.

« Interprétariat »  ou « Interprétation »? Les interprètes utilisent entre eux le mot « Interprétation » alors que les personnes extérieures au métier privilégient « Interprétariat ». Les deux  désignent la même prestation de service. Simple question d’usage…

Une terminologie variée, innovante, imagée, toujours parfaitement claire, compréhensible est utilisée : traduction orale, traduction live, traduction instantanée, traduction en direct, interprétariat simultané, traducteur vocal …

Au fond tous ces termes désignent une seule et même activité… Celle de SOGEDICOM

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.